Principes

Vous mettre dans votre "élément" !
Yin Yang & Loi des 5 éléments
Différentes "écoles" de Feng Shui ?
Feng Shui & Géobiologie ?

Vous mettre dans votre « élément » !

C’est-à-dire adapter les énergies de votre cadre de vie ou de travail à votre nature énergétique, en veillant à ce qu’elles circulent harmonieusement, en évitant celles qui pourrait vous déstabiliser d’une façon ou d’une autre, et en favorisant les autres : celles qui vous permettront d’être le meilleur de vous-même, épanoui et résiliant.

Comment ?

Grâce aux outils du  Feng Shui Traditionnel  issus de la Loi des 5 éléments nuancés par le concept du Yin et du Yang.

Le FS définit ensuite avec précision les particularités énergétiques de chaque zone de votre habitat, en analysant les interactions de toutes ces composantes :

- Particularités de l’environnement extérieur
- Plan au sol de chaque niveau de votre habitation
- Orientation précise au degré près
- Zone de localisation et orientation de l’entrée
- Particularités du cloisonnement intérieur
- Couleurs, formes et matériaux utilisés
- Positionnement du mobilier
- Influence de cycles temporels, dont entre autres, celui de  la période de construction ou de re-cloisonnement.

En croisant ces connaissances,  nous comprenons si nous sommes ou pas « dans notre élément » : pourquoi telle zone de notre habitat affecte nos capacités d’organisation, telle autre favorise notre équilibre relationnel,  bloque nos capacités d’initiatives nous empêche de dormir…….ou autre.

Le Feng Shui Identifie notre ELEMENT (c’est-à-dire notre mode de fonctionnement et de réactions à notre environnement), parmi 8 profils types s’apparentant à quelques nuances près au mode de fonctionnement d’un des 5 éléments : Bois - Feu - Terre - Métal ou Eau.

Nous réagissons et interagissons en fait comme n’importe qu’elle autre composante de l’environnement: en fonction des principes  de la loi des 5 éléments.

Vous l’avez compris

En faisant émerger  les causes de certains blocages, perturbations familiales ou professionnelles, baisses de compétences ou difficultés comportementales, le Feng Shui nous apporte aussi les solutions pour y remédier :
Parfois le simple déplacement d’un lit, ou choix d’une couleur particulière placée à tel ou tel endroit suffira à régler un problème et débloquer une situation.

Plus globalement, Le Feng Shui vous offre l’opportunité d’aménager votre habitat en dépassant notre conception occidentale  du bien-être, limitée à un apport de confort, d’esthétisme, et de fonctionnalité :
Ici on fait du « sur mesure » en dopant tous les facteurs qui conditionnent votre épanouissement et votre résilience, avec en prime l’opportunité d’une meilleure connaissance de soi, puisque que cette approche nous permet de réaliser que nous sommes inconsciemment  attirés par des lieux et des choix d’aménagement qui renforcent nos problématiques.

Yin Yang & Loi des 5 éléments

C’est l’observation du fonctionnement des milliards de phénomènes récurrents de la nature et de ses cycles, qui a permis aux chinois entre 480 et 221 avant JC , de modéliser le fonctionnement de lois naturelles interagissant entre l’ensemble des composantes de l’environnement classées en 5 groupes : les 5 éléments.

Une loi des 5 éléments incontournable pour comprendre comment l’ensemble des composantes environnementales au sens large interagissent et nous impactent (Couleurs, matériaux, formes, saveurs, sons, saisons, aliments,  émotions…..ou encore tel profil d’individu)


Du principe du Yin et du Yang

1er constat : Aucune biodiversité possible sur terre sans la dynamique du ciel et du cosmos.

Le ciel apporte grâce au concours cyclique des planètes, de  la lumière et de la chaleur  du soleil des énergies stimulantes dites YANG (principe masculin) qui provoquent croissance et transformation de la terre : de quoi lui permettre de  nourrir sa biodiversité.

Sans cette dynamique rythmée par les cycles, la terre reste inerte, passive, froide, sombre, humide : énergie dite YIN (principe féminin).

Toute composante de la nature sera ainsi plus ou moins Yang ou Yin :
Le rouge, couleur YANG car dynamisante, sera très YANG si elle est vive et brillante. Plus Yin si c’est un rouge sombre et mat.


A la Loi des 5 éléments

Ce sont les variations de ces forces YIN et YANG plus ou moins actives en fonction du rythme des saisons ...

...(comme des différentes phases de la journée), qui ont permis d’apporter des nuances en identifiant finalement 5 dynamiques au lieu de seulement 2 :
- 5 principes de fonctionnement que l’on retrouve partout quel que soit le « système » étudié puisqu’ils sont indispensables à son équilibre et à son évolution.
- 5 principes appelés 5 éléments, symboliquement représentés par  le BOIS, le FEU, la TERRE, le METAL et l’EAU.

D’où un classement des composantes de l’environnement en fonction de leur mode de fonctionnement et non en fonction de leur apparence:
Que peut- il y avoir de commun entre une couleur verte, une saveur acide, une orientation EST, un végétal, le printemps, un sentiment de colère  ou le foie... ?
Un même principe de croissance, de réactivité, de commencement : celui du BOIS (puisque le végétal est ce qui va le mieux représenter symboliquement) :
- La journée commence avec le lever du soleil à l’est.
- Le printemps symbolise le renouveau d’un nouveau cycle de croissance.
- Le foie libère le sang et se fragilise sous l’émotion de la colère.
- L’acidité ou le vert symbolisent le fruit immature, en début de cycle.

Comment ça marche ?

Dans toute organisation ou système « vivant », on constate donc toujours l’existence de 5 principes de fonctionnement  (dits « 5 éléments ») :

Ce qui va lui apporter de la croissance, symbolisé par l’élément BOIS.
Ce qui va organiser  son épanouissement, symbolisé par le FEU.
Ce qui va le nourrir, lui apporter de quoi fonctionner, symbolisé par la TERRE.
Ce qui va permettre de le formater, symbolisé par le METAL.
Et ce qui va permettre de le décomposer, de l’analyser,  pour  donner vie à un nouveau cycle, symbolisé par l’EAU.

Il suffit donc qu’un de ces principes soit en excès ou carencé, pour que tout l’ensemble soit déséquilibré

Ex : De la même façon qu’une personne ne vivra pas sans un foie (élément BOIS) qui régénère et libère un sang « nouveau » dans l’organisme, un habitat privé de zone EST  (élément BOIS) ne portera pas au renouvellement et rendra difficile les prises d’initiatives.

Ces 5 éléments interagissent entre eux suivant les mêmes processus que ceux des cycles naturels : Dans des relations qui nourrissent et engendrent (Flèches vertes), qui tempèrent (Flèches bleues), ou qui contrôlent voire détruisent  (Flèches au centre :  l’EAU détruisant t le FEU, etc….).

Chaque composante de l’univers, quelle que soit sa nature, s’apparente dans ce qu’elle provoque ou sous-tend, à un des 5 éléments

C’est ainsi que tout ce qui représente ou provoque  de la CROISSANCE, du dynamisme, de la réactivité, est donc apparenté à l’élément  BOIS : un végétal, le bois, une forme haute et élancée, la couleur verte, l’orientation EST, le printemps, un goût aigre, le foie,  le sentiment de colère…… la note de musique DO…

S’apparente à l’élément FEU tout ce qui représente et porte à l’EPANOUISSEMENT : le feu, la chaleur, forme déployée, couleur rouge, orientation SUD, l’été, goût amer, le cœur, le sentiment de joie …la note LA…..

Même logique pour ce qui s’apparente à la TERRE : les matériaux terreux,  les formes carrées, rectangulaires, basses,  couleurs  jaunes organes, les orientations SO et NO, l’automne, les goûts doux, la rate, l’estomac, le pancréas, le fait d’être dans la réflexion et non dans l’action comme le BOIS, la note MI…

Au METAL : les métaux, formes rondes et ovales, couleurs très claires, orientations OUEST et NORD OUEST, la fin de l’automne, les  goûts piquants, les poumons, la peau, le système respiratoire, l’émotion de tristesse, la note RE…..

A l’EAU : l’eau, le verre, les formes ondulées, les couleurs très sombres, orientation NORD, l’hiver, le goût salé,  la peur comme émotion,  la note SOL….

Ces  listes étant bien sûr non exhaustives, et chaque élément  se déclinant  en fonction de son caractère plus ou moins YIN ou YANG


Ce sont donc là des constats empiriques validés par plusieurs millénaires d’expériences, attestant de l’invariabilité et de la puissance des lois naturelles ainsi que de leur caractère incontournable si on veut comprendre comment notre environnement nous impacte.


Rappelez-vous :

«  La seule réalité objectivement acceptable, réside dans l’invariabilité des lois naturelles qui gouvernent l’interdépendance des systèmes dont nous faisons partie. Tout le reste n’est que le fruit de nos acquis culturels ».
Henri LABORIT (Physicien, mathématicien, chirurgien, chercheur en  biochimie, biochimie moléculaire, neurobiologie, hormonologie, …écologie, économie et philosophie).   

Pas d’analyse FENG SHUI  pertinente sans combiner à la fois le facteur TEMPS, le facteur HUMAIN, et les caractéristiques SPATIALES de votre HABITAT.

Différentes « écoles » de Feng Shui ?
Mise au point.

Un terme trompeur qui laisse croire qu’il y aurait plusieurs courants possibles pour maîtriser le  Feng Shui et avoir des résultats.

FAUX :

La logique de la loi des 5 éléments met en évidence le fait qu’une analyse FENG SHUI  pertinente doit impérativement combiner à la fois le facteur TEMPS, le facteur HUMAIN, et les caractéristiques SPATIALES de votre HABITAT.

Alors ?
- Ecole de la boussole ?
- Ecole des « Etoiles volantes* » ? (*Le chinois est une langue poétique ! Cette expression fait simplement référence au fait qu’on intègre ici l’influence des cycles temporels qui modifient les énergies : je l’appelle moi Feng Shui Temporel).
-
Ou Ecole de la forme ?

les 3  à la fois !

Puisque ce ne sont pas 3 possibilités plus ou moins élaborées de pratiquer le Feng Shui, mais 3 outils indispensables à combiner pour faire  une étude rigoureuse, en évacuant bien sûr toutes les superstitions et simplifications qui sont venues polluer le sujet en 5000 ans d’existence :

« L’école de la boussole » combinée à celle « des étoiles volantes » analyse précisément la nature des énergies d’un habitat pour vous mettre en harmonie avec elles.

« L’école de la forme » interviendra pour faire en sorte que ces énergies circulent harmonieusement car une énergie bloquée ou trop rapide sera toujours toxique :

Mêmes principes qu’en médecine chinoise.
Avec la difficulté de trouver les corrections qui répondront aux 3 « écoles ».


Ecole de la Boussole :
1ère étape.

Elle permet : De repérer d’abord dans votre habitat les 8 différentes zones d’orientation de la boussole classique(Est/ Sud Est/ Sud / Sud-Ouest…) puisque la nature de l’énergie de base d’une zone est en lien direct avec son orientation.

De vérifier si ces zones sont équilibrées, excessives ou carencées (c’est-à-dire présentant ou non des excroissances ou des renfoncements) : des particularités qui vont provoquer des tendances lourdes sur le collectif (habitat portant au stress, au repli sur soi, à l’inertie, à la  rupture de communication, ou autres tendances comportementales).

Et ensuite de voir ce que cela donne au niveau individuel en tenant compte de l’élément de chacun : Une étape indispensable pour savoir si les espaces que nous occupons (chambre, bureau..) sont ou non compatibles avec notre nature énergétique.

A ce niveau de l’étude …
- On sait quelles influences majeures votre habitat provoque sur les  comportements et la santé
- Quelles localisations sont à éviter ou à privilégier,
- Et que certaines corrections devront être apportées.

Indispensable mais pas suffisant !....


Ecole des « étoiles volantes » :
2ème étape.

Ici on affine les résultats! En effet la boussole chinoise ne tient pas seulement compte de nos 8 orientations classiques de 45° et de leurs influences respectives majeures dans notre habitat :
Elle les subdivise en 24 « sous-orientations » de 15°, donc 24 sous-influences, qui vont se modifier en fonction de cycles temporels et de la localisation/orientation de la porte d’entrée.

Grâce à cet outil…
- On identifie cette fois ci des « combinaisons » d’énergies qui nuancent nos 1ers résultats
- On a la possibilité de les localiser précisément dans chaque zone de votre habitat
- On a donc plus d’informations sur ce qui peut vous impacter,
- Et on sait donc exactement où et comment apporter des corrections si nécessaires pour adapter ces énergies à votre éléments (Localisation d’une couleur, modification d’un cloisonnement, utilisation d’une matière plutôt qu’une autre…).

Indispensable, mais pas suffisant !


Ecole de la forme : 3ème étape…et ses dérives !

Harmoniser les énergies d’un habitat avec les nôtres ne suffit pas : L’observation des phénomènes naturels a aussi permis de constater que la circulation des flux d’énergies a des effets directs sur l’individu.

Ce sont eux qui vont instantanément provoquer une impression de bien être ou d’inconfort quand vous changez un meuble de place, ou dans le pire des cas être à l’origine de stress, de manque de concentration, de tensions, de fatigue, et de blocages en tous genres.

Dans ce dernier cas, on verra plus difficilement la relation de cause à effet.
Ex : Une zone EST pourtant saine énergétiquement à la base, pourra finalement provoquer du stress ou bloquer nos capacités d’initiatives si elle est mal aménagée.

Ici le principe est simple : éviter principalement dans nos habitats comme dans nos aménagements extérieurs:
- Les « axes rapides » (Espaces trop ouverts, longs couloirs étroits, etc..), susceptibles de provoquer du stress ou déstabilisation.
Dans le style « axes rapides » les jardins à la Française de type « Versailles » sont l’exemple de ce qu’il ne faut pas faire, au même .titre que la célèbre « galerie des glaces » du château.

 Et à l’inverse, les « blocages » (zones trop encombrées ).

Concrètement cela se résume à positionner le mobilier de façon à ce que cela donne une impression agréable de clarté, de confort, de bien-être et de sécurité.

C’est dans cet esprit, qu’on privilégiera toujours les angles arrondis plutôt que vifs. 

D’où l’expression « école de la forme »  puisqu’elle est finalement en lien avec l’influence que vont provoquer les ondes de forme en fonction du positionnement de chaque chose dans notre environnement.
Constat millénaire: Un arbre se trouvant dans le prolongement de l’angle aigu provoqué par un immeuble ne s’épanouira pas. Vous non plus.

Ses pièges ... et dérives !

Les fondements du Feng Shui démontrent que le bien être provoqué par une bonne circulation des énergies peut masquer le fait que leur nature soit incompatible avec la nôtre, et qu’elle puisse malgré tout affecter à notre insu nos motivations, nos relations aux autres, notre dynamisme ou autre …

Il n’en reste pas moins que si l’on n’en connait pas les bases, la simplicité apparente de cette seule « école » de la forme peut porter à croire que le Feng Shui se limite à quelques conseils de bon sens.

Qui plus est, difficile d’imaginer que ce mieux être ressenti chez soi juste après avoir changé l’emplacement d’un bureau ou d’un canapé puisse en fait cacher des tendances toxiques.

Voilà ce qui a conduit certains à généraliser en produisant des inventaires de tout ce qui devrait systématiquement se placer ici ou là pour favoriser le bien être….

Au risque que l’objet en question soit en contradiction totale avec nos besoins fondamentaux, puisque déconnecté de nos particularités énergétiques comme de celles de notre habitat.

Des dérives de « l’école » de la forme qui sont même parvenues à faire croire que toute pièce devrait être aménagée à partir de sa porte d’entrée en partant du principe que celle-ci  occuperait toujours un sud symbolique, quelle que soit sa réelle orientation. Entrée à partir de laquelle on définirait certains secteurs portant chance ou pas dans différents domaines.

Des simplifications et des superstitions qui ont trouvé leur pleine expression  quand le Feng Shui a transité par l’hémisphère sud, là où tout à coup tous les repères de calculs des énergies liés aux cycles et orientations de l’hémisphère nord  ne s’appliquaient plus.

Remplacer le sud symbolique d’une entrée par un nord tout autant fictif ne risquait pas de résoudre la complexité d’un changement d’hémisphère, ni combler un vide sidéral d’analyse.

A ce jeu-là, attendez-vous au mieux aux hypothétiques effets placébo d’une « pensée magique ».

Pas à ceux du Feng Shui.

Feng Shui et Géobiologie ?

A ne pas confondre : les 2 sont complémentaires.

La géobiologie traite principalement les perturbations liées aux réseaux telluriques, à la présence de cours d’eau souterrains ou de failles géologiques et maintenant aussi les pollutions électromagnétiques « modernes ».

Ces nuisances  nous fatiguent, perturbent le sommeil et à la longue, la santé.

Le Feng Shui sera donc insuffisant côté santé si elles affectent votre environnement.

En revanche, la géobiologie sera d’aucun secours pour éviter que votre habitat ne complique directement votre vie relationnelle, votre créativité, ou autre tendance comportementale.

Inscrivez-vous à la newsletter pour recevoir toute l'actualité

Adresse


Santiago du Chili
Paris
Le Lavandou